La Communion Universelle – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 28 avril 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Très chers auditeurs, nous vous saluons et nous continuons avec notre thème « Progresser dans la plénitude ». Nous abordons aujourd’hui un aspect très important, celui de la Communion Universelle. Parmi les six points que saint Michel archange a indiqués comme des pas fondamentaux pour la réunification en Christ, il y a justement la Communion Universelle dont nous parlerons[1]. Elle est importante parce qu’elle incarne tout ce dont nous parlons, car c’est précisément dans la communion que se réalise tout ce que notre esprit vit.

Tomislav Vlašić (T.V.) : Nous ne vous parlons pas de la globalisation, ni des organisations humaines, nous ne vous parlons pas d’un aspect juridique ; nous vous parlons de l’action puissante de Dieu dans tout l’Univers qui a commencé, et qui veut tout unir en Christ. Nous vous donnerons des informations, une annonce, et nous essayerons de vous indiquer comment parcourir la voie vers la plénitude.

Dieu Trine et Un est l’Unique Dieu. En lui, les lois spirituelles, les lois de l’esprit, sont parfaites. Tous les hommes et les anges sont créés à l’image de Dieu. Dans l’union avec Dieu, qui passe à travers Jésus-Christ, nous atteignons la maturité pour devenir semblables à Dieu. Continuer à lire … « La Communion Universelle – vidéoconférence »

Publicités

L’immaculation et l’intégrité de la vie – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 15 avril 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Nous vous saluons, très chers auditeurs ! Nous souhaitons aborder un nouveau sujet dans le cadre du thème « Progresser dans la plénitude ». Nous voulons aujourd’hui parler de l’intégrité de la vie et de l’immaculation. Il s’agit de deux aspects très importants et liés entre eux, qui descendent directement du don de sa vie. En effet, être immaculés et intègres devant Dieu implique d’avoir offert totalement sa vie à Dieu à travers Marie Immaculée. Notre intégrité se manifeste avant tout dans la réponse à l’appel de Dieu. Dieu nous appelle à nous offrir nous-mêmes, ceci est le sens ultime d’être chrétiens : s’offrir à Dieu, comme Jésus s’est offert, avec Jésus. C’est de l’intégrité de la réponse que jaillissent les dons de l’immaculation et de l’intégrité de la vie, qui nous aident à devenir une créature nouvelle.

Tomislav Vlašić (T.V.) : Quand nous parlons d’immaculation et d’intégrité, nous devons nous plonger dans la dynamique de la grâce et de celle du parcours vers la plénitude, car, à chaque fois que nous faisons un pas en avant, de nouveaux horizons s’ouvrent et des contenus nouveaux se présentent. Nous essayerons par conséquent de traiter le sujet d’aujourd’hui en l’observant depuis différents points de vue, et ceci nécessitera votre collaboration.

Nous ne pouvons affirmer d’être immaculés. Il n’y a qu’une seule créature immaculée : la Très Sainte Vierge Marie. Nous sommes sur le chemin du retour à une vie immaculée en Jésus-Christ, et par son intermédiaire. Nous savons que l’annonce de l’Évangile est arrivée aux hommes de bonne volonté. Par conséquent, on demande à tous ceux qui n’ont pas connu Jésus-Christ d’avoir bonne volonté afin de rencontrer la vérité. Même à nous, les chrétiens, qui avons été baptisés, la bonne volonté nous est demandée. Si nous sommes prêts, si nous participons à la vie de Dieu et que nous marchons, nous arrivons à la façon d’être dont parle la Sainte Écriture, et en particulier la lettre aux Éphésiens : saints, immaculés, sans défaut aux yeux de Dieu[1].

Nous sommes prévus pour marcher dans la lumière, loin des ténèbres ; aucune obscurité ne peut rester en nous si nous donnons notre pleine réponse à Dieu ; nous pouvons être intègres[2]. Dans le chapitre quatre de la lettre aux Éphésiens, on parle de l’homme adulte, du chrétien mûr, parfait, c’est-à-dire de celui qui appartient au Corps Mystique du Christ, à l’Église de Dieu, en compagnie de tous ceux qui sont du Christ. À un tel homme sont garanties l’intégrité et la plénitude de la vie[3]. Selon moi, l’immaculation de l’homme est la transparence devant Dieu, la sincérité, l’adhésion sincère à la volonté de Dieu, sans ambitions qui nous détournent de Dieu, sans tromperies ni hypocrisies, sans ces déviations qui nous conduisent hors de la vie de Jésus-Christ. Continuer à lire … « L’immaculation et l’intégrité de la vie – vidéoconférence »

Le sacerdoce nouveau et le don de la vie – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 25 mars 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Nous vous saluons, très chers auditeurs ! Nous sommes de nouveau ensemble pour poursuivre notre discussion sur le thème que nous avons intitulé « Progresser dans la plénitude ». Nous l’avons divisé en plusieurs séances afin de vous donner un cadre plus large de ce qu’on nous a révélé à propos de la réunification en Christ. La séance d’aujourd’hui est consacrée au sacerdoce nouveau et au don de la vie, deux points essentiels pour tout le peuple de Dieu et pour chacun de nous, comme nous vous l’expliquerons. Ceux qui ont suivi les messages publiés sur ce site et qui ont lu les ouvrages savent très bien que Jésus a souvent abordé le thème du sacerdoce, tant le sacerdoce de tout le peuple que celui des bergers, à savoir le sacerdoce ministériel, en les définissant comme un élément fondamental pour le futur de son peuple. À ce propos, je vous signale tout particulièrement les messages de la fin de l’année 2010 et ceux de l’année 2011 intitulé « Vous êtes mon peuple saint » et « Le futur de mon peuple ». J’ai également parlé du sacerdoce dans les ouvrages « Au-delà de la Grande Barrière » et « Riscrivere la storia – Vol I Nel pensiero di Dio » (littéralement « Réécrire l’histoire – Vol I Dans la pensée de Dieu »). Aujourd’hui, nous souhaitons approfondir ce même sujet en partant de différents aspects qui sont très importants.

Tomislav Vlašić (T.V.) : Nous parlons du sacerdoce nouveau et nous souhaitons vous expliquer ce que signifie « nouveau ». La nouveauté consiste, avant tout, dans le fait de revenir au sacerdoce qui vit dans le cœur de Jésus et que ce dernier a imprimé dans les apôtres, et le vivre dans un chemin spirituel progressif. En ces temps présents, Jésus agit puissamment pour rapporter le sacerdoce au sacerdoce qu’il souhaitait, et pour éloigner toute ombre et tout empêchement du sacerdoce ; il met de côté tous les instruments qui font obstacle au processus de réunification en Christ. La nouveauté du sacerdoce, en ces temps présents, est également donnée par le fait que nous sommes à un tournant définitif en ce qui concerne la réunification de toutes choses en Christ. Cela demande un travail intérieur très intense pour appartenir à Jésus-Christ, et pour ôter toutes les zones sombres qui sont en nous. Vivre le sacerdoce signifie réunir en Christ non seulement notre vie mais également celle des autres, s’ils le souhaitent : avec notre aide, avec notre prière et avec notre don à Dieu, nous pouvons réunir en Christ nous-mêmes et notre prochain.

Le sacerdoce dont nous parlons est l’unique sacerdoce, celui de Jésus-Christ. Il agit dans le peuple de Dieu comme dans les ministres que Dieu a confirmés, et que le peuple a choisis pour un service déterminé. Dans les deux cas, il s’agit toujours de l’unique sacerdoce, celui du Christ. Tous les membres du peuple de Dieu apportent au Christ chaque chose afin que tout soit réuni en Christ. En ce qui concerne le sacerdoce ordinaire du peuple, j’ai expérimenté que rares sont les fidèles conscients d’être des prêtres du Christ, et ces quelques personnes ne savent que faire pour exercer ce sacerdoce.

Le chrétien trouve son identité dans le baptême. Au cours du baptême, par œuvre du Saint-Esprit et par la main du prêtre ministre, chaque chrétien est oint pour être prêtre, prophète et roi. Telle est l’identité de chaque membre de l’Église. Le baptême n’est donc pas qu’un simple rite qui marque l’appartenance à une religion ; le chrétien est baptisé pour devenir un membre vivant du Corps Mystique du Christ, et il s’unit au sacerdoce du Christ. Continuer à lire … « Le sacerdoce nouveau et le don de la vie – vidéoconférence »

La paternité et la maternité en Dieu – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 15 mars 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Nous vous saluons, très chers auditeurs ! Continuons à approfondir le thème que nous avons commencé et que nous avons intitulé « Progresser dans la plénitude », et abordons aujourd’hui un sujet très délicat et important : celui de la paternité et de la maternité telles qu’elles sont en Dieu. Il s’agit d’un aspect fondamental notamment pour comprendre notre place d’individu dans le plan de Dieu ; en effet, la paternité et la maternité agissent dans l’homme et dans la femme et, à travers eux, le Seigneur réalise nombre de ses projets.

Tomislav Vlašić (T.V.) : Considérons, avant tout, que l’homme et la femme sont des instruments de Dieu. Cela signifie que Dieu a créé l’homme et la femme afin qu’ils soient, avec les anges, ses instruments pour gouverner tout l’Univers. À travers la créativité de l’homme et de la femme, et à travers celle des anges, qui contemplent le visage de Dieu, Dieu soutient la création tout entière, car Dieu n’agit pas seul. C’est de là que provient l’autorité divine qui s’exprime à travers la paternité et la maternité, car celles-ci sont fondées en Dieu. En même temps, le sujet d’aujourd’hui nous aide à réfléchir sur ce que nous avons exposé précédemment à propos du tournant définitif de l’humanité[1], pour être ainsi conduits dans la création nouvelle, et prendre ces instruments dans leur authenticité et originalité, tels qu’ils sont en Dieu. Le temps où ne tiendront debout que les autorités enracinées en Dieu va bientôt arriver ; seule l’autorité fondée en Dieu et remplie de la force créatrice divine pourra effectuer son service en faveur de l’humanité.

Revenons alors au début, au récit de la Bible : Dieu a créé l’homme et la femme à son image, il les a créés homme et femme. Il a créé deux êtres différents, et pourtant complémentaires l’un l’autre et unis entre eux. La Bible affirme que l’homme et la femme, unis, ne forment qu’un seul être. Adam, l’homme, reconnait dans sa femme « les os de ses os et la chair de sa chair »[2]. L’union entre l’homme et la femme, cependant, va au-delà de l’aspect physique ou biologique. Il s’agit de l’union dans l’Esprit de Dieu, lequel s’exprime dans la masculinité de l’homme et la féminité de la femme, et agit entre les deux, étant donné que l’un communique à l’autre l’Esprit de Dieu. Ainsi, tous deux reçoivent la lumière et deviennent capables de discerner de façon juste le choix de leur partenaire ; en même temps, l’homme et la femme unis expriment à l’unisson la créativité de Dieu. Continuer à lire … « La paternité et la maternité en Dieu – vidéoconférence »

La participation à la Liturgie Céleste – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 3 mars 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Chers auditeurs, nous vous saluons et vous souhaitons plein de bonnes choses. Nous voulons continuer avec vous la discussion que nous avons commencée sur le Noyau Central[1], et sur son action dans tout l’Univers.

Aujourd’hui, nous désirons vous parler plus particulièrement de la Liturgie Céleste et de la participation du peuple de Dieu à celle-ci. Cette participation représente un aspect fondamental dans le cheminement du peuple chrétien et de toute la création. Comme nous vous l’expliquerons, le Noyau Central prend part à la Liturgie Céleste ; même les sept grands archanges sont présents : ils officient la Liturgie Céleste et exercent leur sacerdoce. Mais, comme je l’ai dit précédemment, il est capital que chaque fidèle participe à la Liturgie Céleste, car en elle s’exprime toute la puissance du Corps Mystique du Christ. Toute cette puissance se déverse sur tout le peuple de Dieu, sur les vivants et les défunts. Par conséquent, la participation de toute l’humanité à cette Liturgie renforce le chemin de chacun et, en même temps, entraîne une retombée bénéfique sur tout le peuple de Dieu.

Le Noyau Central participe donc à la Liturgie Céleste. C’est une mission particulière que Dieu a confiée aux membres du Noyau Central, non pas pour qu’ils obtiennent un privilège, mais pour qu’ils ouvrent le chemin à toute l’humanité de l’Univers qui, dans la création nouvelle, sera appelée à participer pleinement à la Liturgie du ciel. Par conséquent, le Noyau Central parcourt à l’avance un chemin qui sera pour tout le peuple de Dieu ; il le fait pour ouvrir la voie, pour abattre les barrières qui font obstacle, pour affronter les forces du mal et permettre ainsi au peuple de poursuivre son chemin.

J’ai assisté à maintes reprises à la Liturgie Céleste. De ce que j’ai pu observer, tout le Corps Mystique est impliqué. Il y a surtout Jésus, Grand Prêtre, par lequel le don de toute l’humanité monte au Père. La Vierge Marie, qui intercède continuellement pour le peuple de Dieu, est elle aussi présente. Il y a également les saints, les bienheureux, les esprits purs qui appartiennent à la dimension se trouvant au-delà de la grande barrière. Les sept grands Archanges officient cette liturgie : ils élèvent au Christ, Grand Prêtre, tout ce que vit le peuple de Dieu, afin que Jésus-Christ l’élève au Père.    Continuer à lire … « La participation à la Liturgie Céleste – vidéoconférence »

Le tournant définitif de l’humanité – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 25 février 2012)

Tomislav Vlašić : Bonjour à tous ! J’espère que la réception de cette vidéo est bonne et que vous comprendrez très clairement les contenus que je vais vous présenter. Suite à la conférence que nous avons tenue, Stefania Caterina et moi-même, le 11 février de cette année, nous ressentons le besoin d’approfondir certains aspects, notamment en référence au message de saint Michel Archange qui a indiqué six points à suivre pour être réunis en Christ. Ces points doivent être pris en considération par tous ceux qui souhaitent parcourir la voie de la réunification en Christ.

Nous avons donné au cycle de vidéoconférences qui suivra, dont celle-ci est la première, le titre « Progresser dans la plénitude », pour une raison que je souhaite souligner : chacun de nous porte en lui la graine de la plénitude, et est appelé à parvenir à la plénitude, c’est-à-dire à cette perfection qui sera l’éternité. Notre devoir est donc de vous aider à comprendre ce chemin, qui est justement un passage à travers la plénitude.

Pour cette première vidéo, j’ai choisi comme sous-titre « Le tournant définitif de l’humanité ». Comme nous l’avons déjà dit en d’autres occasions[1], nous sommes passés de la phase de préparation et des messages des années passées, qui promettaient une intervention particulière et décisive de Dieu, à cette année 2012, au cours de laquelle Dieu a commencé à agir fortement dans l’esprit de l’homme.

Comme Stefania Caterina et moi-même vous avons annoncé, sur la base des expériences que nous avons vécues, il existe quatre instruments qui agissent en ce moment. Le premier instrument, fondamental, est le peuple de Dieu, que Dieu utilise depuis toujours. Néanmoins, en un moment comme celui-ci, qui est extraordinaire pour l’humanité tout entière de l’Univers, Dieu a prévu trois autres instruments, particuliers et puissants, pour renforcer le peuple de Dieu et le conduire à la plénitude. Ces instruments sont : les anges qui servent Dieu, le Noyau Central et les humanités de l’Univers fidèles à Dieu.

Les anges, qui sont des esprits purs, contemplent le visage de Dieu et reflètent sur le peuple de Dieu ce qu’ils contemplent ; ce sont des instruments particuliers dans l’action de Dieu. En ce qui concerne le Noyau Central, je ne voudrais pas répéter des choses que nous avons déjà dites[2]. J’ajoute seulement qu’il est le maillon de liaison entre les esprits purs et les humanités fidèles d’un côté, et, de l’autre, toute l’humanité en pèlerinage vers la destination que Dieu a prévue. Les humanités fidèles à Dieu ont connu un progrès important et rapide au fil de l’histoire. Avant tout, les hommes et les femmes de ces humanités se sont développés en esprit, en union avec l’Esprit de Dieu, et puis dans tout le reste, si bien que leurs corps sont très semblables au corps glorieux du Christ. Continuer à lire … « Le tournant définitif de l’humanité – vidéoconférence »

Le Noyau Central – vidéoconférence

(texte extrait de la vidéoconférence du 11 février 2012)

Stefania Caterina (S.C.) : Je vous salue et je vous remercie, très chers auditeurs. Bienvenus à cette vidéoconférence dans laquelle nous désirons approfondir certains thèmes qui ont fait partie de notre témoignage et de celui de la maison d’édition Luci dell’Esodo, qui a organisé cette vidéoconférence.

Comme un grand nombre d’entre vous l’auront lu dans les messages publiés sur ce site[1] et, en particulier, dans les derniers messages de l’année dernière, Jésus a parlé du futur de son peuple et des instruments prévus pour les temps présents. Il s’agit d’instruments particuliers, qui ont pour tâche d’aider l’humanité à entrer dans une phase de plus en plus décisive de l’histoire du salut. Une phase qui constitue le prélude de la création nouvelle et du retour du Christ, que nous tous attendons ; nous ne savons pas quand cela se produira, mais Jésus nous l’a promis.

Ces instruments sont à l’œuvre, et c’est de cela que nous souhaitons vous parler. Personnellement, j’en ai déjà parlé de manière approfondie au cours de la conférence du 18 décembre 2011. Aujourd’hui, je souhaite vous en parler plus directement, en partant de mon expérience personnelle. Je ne souhaite pas le faire toute seule, c’est pourquoi près de moi se trouve une personne qu’un grand nombre d’entre vous connaîtront : Tomislav Vlašić, aux côtés duquel j’ai marché ces dernières années et avec lequel je suis très impliquée dans le projet du Noyau Central, comme nous vous l’expliquerons. Ensemble nous tenterons de vous faire davantage comprendre ce que sont ces instruments, et notamment le Noyau Central, et quelle est leur action en faveur du peuple de Dieu qui est l’Église. Je passe à présent la parole à Tomislav Vlašić. Continuer à lire … « Le Noyau Central – vidéoconférence »