Tu m’as fait comme un prodige (Ps 138,14)

Très chers lecteurs,

Nous avons commencé l’année 2012, au cour de laquelle nous désirons et nous espérons cheminer de façon plus décidé dans la foi pour être prêts à participer pleinement à tout ce que le Seigneur établira cette année. Comme Jésus l’avait promis [1], l’Esprit Saint a commencé son enseignement avec le message qui suit.

Son discours commence par l’évènement fondamental pour nous : celui de notre création. Ceux qui parmi vous ont lu le livre « Au-delà de la grande barrière », se souviendront certainement du sujet délicat du choix au moment de la conception [2], que maintenant l’Esprit Saint reprend et approfondit. Il s’agit d’un évènement qui peut échapper à notre raison, parce qu’il plonge ses racines dans le mystère plus profond de la vie de Dieu. Donc nous pouvons regarder seulement avec les yeux de la foi, et avec la certitude que l’Esprit Saint nous fera comprendre ce qui est utile pour nous en tant qu’individu et comme peuple de Dieu.

L’Esprit Saint souhaite maintenir un dialogue vivant avec nous à travers ce site. D’après ce qu’il m’a expliqué, nous ne devons pas nous attendre à des messages uniques sur des arguments divers et à cadence mensuelle comme cela était le cas jusqu’à maintenant. Il s’agira plutôt d’un discours continu, qui suivra un fil conducteur précis, et qui s’articulera en des moments et des façons différents suivant ce qui sera plus utile pour notre chemin. Il nous est donc demandé d’être plus souples, et de laisser nos schémas mentaux, et ceci est un bien. Souvent, en effet, nous pensons que Dieu raisonne comme nous, et qu’Il doive respecter des horaires et des calendriers comme nous le faisons. Heureusement Dieu va bien au-delà de tout ceci, et je crois qu’Il veuille nous enseigner à en faire autant, en nous aidant à vivre au jour le jour de sa Providence, qui est toujours amour. Personnellement, je me tiendrai à entière disposition de l’Esprit Saint, pour vous transmettre toujours ce que je recevrai au bon moment.

Je profite de l’occasion pour remercier de tout mon cœur tous ceux qui ont prié pour moi en ce moment, où je traverse des difficultés familiales pas encore résolues, et liées à la santé de ma vieille mère. J’offre ces difficultés, et chacune de mes prières à Dieu pour chacun de vous et pour tout son peuple, pour qu’il s’ouvre toujours plus la route devant chaque homme de bonne volonté. Je suis certaine que le Seigneur sera très proche de nous, et suivra avec amour chacun de nos pas.

Je vous salue et vous bénis en Christ, je compte sur vos prières.

Message de l’Esprit Saint du 28 janvier 2012

« Très chers enfants, je commence avec vous un entretien qui sera enrichissant pour votre chemin, et à travers lequel je vous accompagnerai dans la découverte de votre vie, mais aussi de la réalité qui vous domine et vous entoure. Je commence vraiment par le mystère le plus grand, c’est-à-dire votre vie, et qui est fondamental. Seulement si vous comprendrez le prodige de votre vie, je pourrai vous aider à pénétrer les autres mystères, autrement chacune de mes paroles pourrait être difficile.

Peu estiment leur propre existence comme le plus grand don de Dieu, au contraire, pour trop parmi vous, la vie est seulement un poids. Beaucoup invoquent des miracles et cherchent des signes extraordinaires, mais ils ne se rendent pas compte que c’est vraiment la vie le signe le plus grand de la puissance et de la bonté du Créateur. L’homme, en fait, est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, et c’est une créature sublime, parce qu’il est capable d’accueillir en soi la vie et la pensée du Tout Puissant.

Qu’est-ce donc la vie de chacun de vous ? C’est une pièce fondamentale et irremplaçable du plan de Dieu, et non le résultat aléatoire d’une combinaison de cellules. Vous êtes ici parce que Dieu a prévu votre présence dans cet espace et en ce moment pour que vous participiez à son œuvre et vous répandiez sa vie, là où vous vous trouvez. Vous n’êtes pas le fruit du hasard, mais de l’Amour Trinitaire qui est au-dessus de vous tous. Tant que vous ne comprendrez pas ceci vous ne pourrez pas donner un sens à votre existence. Beaucoup parmi vous affirment ne pas savoir pourquoi ils vivent, et le mal obscur de la dépression afflige une grande partie de l’humanité. Les épreuves et les difficultés que vous rencontrez sur votre planète, hostile à Dieu, ne font qu’augmenter la sensation de vide qui habite dans beaucoup de cœurs.

Qu’est-ce donc la vie et où naît-elle ? La vie est le rayonnement direct de la puissance divine créatrice et naît dans la dimension sublime du pur esprit. Dieu est Esprit et de son Esprit vous êtes créés ! Sa vie se transmet de son Esprit à votre esprit. La dimension spirituelle est au-dessus de toute autre dimension. Chaque évènement qui arrive dans la dimension réelle est préparé dans la dimension spirituelle ; les évènements spirituels précèdent ceux réels.

Au moment où Il vous crée, Dieu grave une puissante vibration dans votre esprit, et celui-ci commence à son tour à vibrer. Celle-ci est la VIBRATION INITIALE DE LA VIE, à partir de laquelle commence votre existence. Dès ce moment, et pour toute la durée de votre vie, Dieu continuera à vous transmettre sans interruption les vibrations de son amour, qui vous maintiendront en vie. Dans la vibration initiale de la vie sont renfermées toutes les informations de nature biologique, physique, chimique qui soutiendront votre être mais aussi les lois spirituelles qui vous mettent en mesure de chercher Dieu et de vivre en harmonie avec Lui. Elles sont transmises à votre esprit et là elles restent en dépôt ; plus vous vivrez unis à Dieu, plus votre esprit fonctionnera bien et sera en mesure  de faire émerger correctement toutes ces informations, en transmettant celle-ci à l’âme et celle-ci au corps.[3] Ce flux de vibrations qui continuellement s’écoule de Dieu vers votre esprit, ne s’interrompt même pas après la mort physique, parce que votre esprit continue à vivre dans la dimension de l’éternité. De la vie après la mort nous parlerons une autre fois. Revenons donc au moment de votre création.

En vous créant, Dieu vous appelle ; la création et l’appel sont une seule chose. En effet vous n’êtes pas créés par hasard, mais à chacun de vous est confiée une mission, établie depuis l’éternité et préparée par la pensée divine. Donc au moment où vous êtes créés vous êtes aussi appelés. A ce moment-là, votre esprit est face à face avec le Créateur. Dieu vous manifeste sa volonté, vous donne la lumière et la grâce pour comprendre ce que vous est demandé, vous met dans les conditions les plus favorables pour que vous puissiez répondre.

Dieu désire que vous acceptiez librement et à bon escient votre existence et votre mission personnelle. C’est la raison pour laquelle ce choix initial est d’une importance fondamentale : Dieu ne vous impose pas la vie, ni Il décide autoritairement ce que vous serez ou ferez. Il vous propose ce qui est meilleur pour vous, selon sa sagesse mais Il vous laisse adhérer en liberté, et vous êtes vraiment libres d’adhérer à son dessin ou non, avec toutes les conséquences qui en découlent. Si vous décidez de vivre en harmonie avec la volonté de Dieu, vous aurez toute l’aide pour le faire et, malgré les épreuves de la vie, vous serez toujours en mesure d’accomplir la mission que vous avez choisie. Si au lieu vous refusez, vous serez contraints à remplacer le projet de Dieu avec un projet à vous. Dieu ne vous abandonnera pas, parce qu’Il vous aime, mais Il vous laissera agir suivant vos plans, parce qu’Il respecte votre liberté. Laissez-mois vous dire que le projet de Dieu est toujours supérieur au vôtre, et que beaucoup de vos échecs naissent des projets humains, privés de la lumière et de la force de Dieu.

A l’appel de Dieu suit votre réponse, et Dieu vous met en condition de voir toute la réalité comme elle est. Dieu est toujours loyal avec vous, Il ne vous cache rien et quand Il vous demande de décider, Il vous fournit tous les éléments utiles pur vous former un jugement. Le Créateur vous estime capable de discerner, donc Il vous met face à la vérité, et Il se révèle à vous. En ce moment, votre esprit est parfaitement en mesure de voir Dieu tel qu’Il est et vous êtes face à face avec Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l’Esprit Saint. Donc si vous décidez de servir le Vrai Dieu, vous devez accepter et aimer les Trois Personnes divines. De façon particulière, vous devez accueillir Jésus Christ comme Dieu et Sauveur, en suivre le chemin pour passer avec lui, dans chaque épreuve de la mort à la vie.

Vous savez bien que dans l’univers agit aussi Lucifer, l’adversaire de Dieu et des fils de Dieu. Même la réalité du mal doit se montrer à votre esprit au moment de la création, pour que vous puissiez choisir. Avec ces deux réalités, le bien et le mal, vous devrez toujours vous confronter, et Dieu vous demande de choisir entre l’une et l’autre déjà au début de votre existence. A chaque pas que vous ferez dans la vie, vous vous trouverez inexorablement face au bien et au mal, et vous devrez choisir.

Dans cette phase, Dieu permet à Lucifer de se mettre en avant pour tenter votre esprit, et lui essaie de l’éloigner de Dieu. Il vous promet des avantages et des services en échange de la rébellion à Dieu. Sa haine s’élève spécialement contre Jésus Christ, et il cherche de toutes les façons de vous montrer une fausse image de Jésus, l’idée déformée de la Croix, en vous faisant croire que servir le Christ signifie seulement souffrir et être humiliés. Au contraire, Lucifer vous promet la liberté, l’assouvissement du plaisir, la satisfaction des désirs égoïstes, la connaissance et le pouvoir qui rendraient semblable à Dieu et supérieurs aux autres. Sur ce choix entre Jésus Christ et Lucifer, beaucoup d’esprits vacillent, restent indécis ou refusent Dieu. Le scandale de la Croix devient un obstacle que beaucoup ne veulent pas franchir. Il ne suffit pas, en effet, de croire en Dieu ; il faut aussi croire que Jésus Christ est Dieu et Il est le seul Sauver, l’unique Médiateur entre Dieu et les hommes. Beaucoup trébuchent sur cette vérité, et se réfugient dans les faux dieux.

Dans ce face à face initial entre le Bien et le Mal, comme je vous l’ai dit, s’exprime entièrement la liberté de votre esprit. La liberté vous sera toujours laissée par Dieu, devant chaque décision que vous devrez assumer dans la vie ; elle est inviolable et c’est la vraie prérogative des fils de Dieu. La liberté a comme conséquence la responsabilité : parce que vous êtes libres, vous êtes parfaitement responsable de vos choix. En effet, Dieu vous fait connaître ses lois, dès le moment de la création Il les grave en vous pour que vous puissiez vous orienter vers le bien, mais le choix vous appartient. Il n’interfère pas avec votre liberté, Il ne vous conditionne pas, parce que vous êtes fils et non esclaves. Vous êtes donc libres de choisir, et vous avez été mis en mesure de comprendre les conséquences de votre choix, quel qu’il soit. Les maux qui affligent votre monde ne viennent pas de Dieu, mais du mauvais usage de votre liberté.

Mais Dieu ne vous abandonne jamais, même si vous l’avez refusé au moment où vous avez été créés. Même quand vous avez dédaigné son projet pour vous, Dieu essaie de redresser de toutes les façons vos chemins illicites : Il vous envoie l’aide nécessaire, Il continue à vous fournir constamment de nouvelles opportunités pour vous donner l’occasion de remédier. Ceci signifie qu’aucun de vous n’est contraint à subir irrémédiablement les conséquences de son choix initial, parce que vous êtes libres à chaque moment et pour toute l’éternité. Il est plus difficile pour vous de récupérer si vous avez dit non au début, parce que vous êtes plus faibles, mais ce n’est pas impossible, si vous acceptez Dieu, si vous lui demandez sincèrement de l’aide, si vous vous engagés à changer. Rien n’est impossible à Dieu.

Les hommes de la Terre n’ont pas compris ce que signifie le choix de l’esprit au moment où ils sont créés. La théologie ignore cet aspect, bien que la Bible relate l’expérience des prophètes, déjà appelés dès le sein maternel.[4] Imbus comme vous êtes de rationalité, vous ne pouvez admettre que votre esprit soit en mesure de penser et de choisir, avant même votre cerveau. Mais s’il n’en était pas ainsi, que serait l’homme avant d’avoir développé entièrement la pensée rationnelle ? Un être désarmé, sans capacité et dignité ? Et de quoi naît la pensée de l’homme ? C’est de l’esprit de l’homme qu’émerge la vie, l’esprit guidé par l’Esprit de Dieu conduit tous les processus de la croissance et de l’évolution de la vie, spirituelle et physique. Sachez donc que l’intelligence, la dignité, la capacité de choisir de l’homme naît au moment où se forme la vie, parce que l’esprit vient avant la chair et survit à la chair.

Ne pas avoir compris ceci, a conduit une bonne partie de votre humanité à mépriser la vie dans le sein maternel, dans la conviction qu’un fœtus n’est autre qu’un grumeau de cellules. Ainsi, le terrible péché de l’avortement pèse comme un bloc de pierre sur la Terre, et c’est la cause de beaucoup de maux. Je vous dis que dans le sein d’une femme enceinte, vit une personne qui a déjà fait un choix précis et qui a le droit de vivre librement sa vie. Dieu vous respecte même si vous le refusez, tandis que beaucoup parmi vous le rejettent sans aucun respect. Réfléchissez sur ce que je suis en train de vous dire, parce que c’est d’une importance vitale pour votre humanité ! La vie n’est pas votre œuvre, donc il ne vous est pas donné de la créer ou de la détruire, il vous incombe de l’accueillir et de l’aider à grandir, sans égoïsmes et prétentions, sans cruautés inutiles.

Le Créateur a mis dans l’esprit de chaque homme une étincelle de sa vie et de son intelligence, et choisir Dieu au moment de la création, rend entièrement active cette étincelle, en lui permettant de faire éclater le feu de la vie. Au contraire, chez l’homme qui refuse Dieu, l’étincelle divine reste latente et l’homme vit très en dessous de ses capacités.

Du choix de l’esprit dépend la personne dans sa totalité, parce que l’âme et le corps reçoivent la structure plus appropriée au choix fait et à la mission à accomplir. Plus le choix de Dieu sera total, plus la personne sera stable et forte, plus elle s’éloignera de Dieu, plus elle sera fragile. En effet, choisir sans équivoque Dieu, rend l’homme capable de comprendre les lois spirituelles de la vie, les désirs de Dieu, l’ouvre à recevoir ses dons, fait croître son intelligence. Ceci est particulièrement évident chez les hommes restés fidèles à Dieu dès l’origine, où les individus choisissent Dieu inconditionnellement dès leur création, et ils sont sains, équilibrés, intelligents et forts spirituellement et physiquement.

On ne peut pas en dire autant pour qui refuse Dieu et décide de suivre les promesses de démon : l’individu ne sera ni équilibré ni sain parce qu’il aura tendance à ne pas donner d’importance à la vie reçue, en l’exposant continuellement au danger ; vous avez beaucoup d’exemples de cette conduite chez ceux qui méprisent Dieu et ses lois.

Entre ceux qui choisissent Dieu et ceux qui choisissent Lucifer, se situe une troisième catégorie de personnes : les indécis, ceux qui ne choisissent ni Dieu ni le démon. Ils voudraient tout et rien, ils sont attirés par Dieu mais effrayés par la responsabilité qu’entraine le servir fidèlement ; ils sont effrayés par Lucifer mais charmés par ses promesses. Ils restent dans une situation ambiguë qui les conduit à une vie incertaine toujours en oscillation entre le oui et le non. Face à chaque choix important, ils revivent le drame initial de leur indécision. Il y a beaucoup de personnes de ce genre dans tout l’univers ; il y a des humanités entières sur diverses planètes, dont les ancêtres ont choisi de ne pas choisir. Ces hommes glissent dans un égoïsme qui les rend apathiques ; ils ne font ni le bien ni le mal.

Du choix initial dépend aussi la place de l’individu dans les diverses humanités de l’univers. Qui choisit Dieu sans hésitation et accepte entièrement sa mission, est destiné à faire partie d’une humanité fidèle, au milieu de laquelle il pourra œuvrer au mieux pour réaliser la tâche reçu de Dieu. Celui qui reste indécis fera partie d’une humanité indécise, celui qui refuse Dieu vivra parmi ceux qui sont comme lui, et ceci est une conséquence logique des choix faits par l’homme au moment où il est créé. Toutefois, Dieu bat toute logique parce qu’Il aime l’homme même quand l’homme n’aime pas Dieu ; l’amour de Dieu est situé au-dessus de toute autre loi de l’univers.

Il arrive en effet et il arrive depuis toujours, que beaucoup d’hommes qui au moment de leur création ont prononcé un oui total à Dieu, aient vécu parmi les hommes rebelles. Ceci est évident surtout sur Terre, la planète la plus hostile à Dieu, mais aussi la seule sur laquelle Jésus Christ s’est incarné, est mort et est ressuscité, et où il a fondé son Eglise, son peuple appelé à témoigner la vie de la Très Sainte Trinité. Hommes et femmes d’esprit haut et noble, ont accepté de Dieu la mission de vivre sur la Terre, pour montrer aux frères la route vers Dieu. Avec leur vie, ils ont préparé la venue de Jésus Christ et ils ont donné témoignage après sa venue et son œuvre de salut. Des générations entières de saints, de martyrs et de prophètes, souvent inconnus et toujours persécutés, ont parcouru les chemins de la Terre en jetant un germe d’espérance et en tenant vif le souvenir de l’amour de Dieu. Elles ont été les lumières toujours allumées par Dieu dans l’obscurité, parfois profonde, de votre humanité rebelle.

Aujourd’hui encore ils vivent parmi vous et leur témoignage est toujours vivant. Ils sont unis au Christ qui sur la Terre s’est immolé pour vous, et en reparcourent le chemin en s’immolant eux aussi pour chacun de vous. Et pourtant, votre humanité au cœur dur, ne les voit même pas, au contraire, elle les méprise, en les considérant comme rien ; mais ils sont la lampe de Dieu qui éclaire vos pas, et leur lignée héritera la Terre. Non pas les grands de ce monde, ni les riches et ni les puissants, mais les pauvres de Dieu, ceux qui lui appartiennent et qui n’ont rien en dehors de Dieu, vraiment ceux-ci régneront avec le Seigneur dans tout l’univers.

Unissez-vous aux saints et formez le peuple de Dieu, parce que la Terre n’est pas abandonnée à elle-même ! Viendra le temps, et c’est celui-ci, où Dieu ne restera pas silencieux, mais il suscitera des saints et des prophètes. Ils élèveront la voix au milieu de son peuple et vous l’entendrez, forte et claire, si vous serez vraiment décidés à vivre suivant les lois de Dieu, en abandonnant votre égoïsme une fois pour toutes.

Ceci est mon ouvre en ce temps : unir entre eux les fils de Dieu de tout l’univers pour former un peuple saint, le peuple royal et sacerdotal qui sera immense et invincible. Ce sera la vraie communion des saints, qui ne nécessitera pas de moyens humains, parce que mon action puissante passera d’esprit en esprit ; je vous mettrai en mesure d’en percevoir toute la portée. Tout ceci à condition que vous soyez disposés à vous laisser transformer par Dieu, en mettant toute votre vie dans ses mains, en croyant fermement en son amour et en sa force.

Seulement la puissance de la foi et de la prière, unies à l’offrande sincère de vous-mêmes à Jésus à travers la Très Sainte Vierge Marie ouvrira votre esprit à mon action. Je vous conduirai au Christ, et Christ vous offrira au Père, Qui vous accueillera et fera de vous des créatures nouvelles. Tout autre effort sera inutile. Ce ne seront pas les belles paroles, les théories fascinantes, ni les citations érudites ou les actions éclatantes à vous introduire dans la vie de Dieu, mais la foi, l’espérance et l’amour, l’offrande inconditionnelle de vous-mêmes à Dieu, le dévouement sincère et désintéressé à Lui.

Pour le moment je m’arrête ici, mais nous continuerons le discours sur la vie, que j’ai à peine commencé et que je désire approfondir. Du moment que je vous connais bien, je vous dis : ne vous mettez pas tout de suite à analyser vous-même, pour découvrir quelle a été votre réponse au moment où vous avez été créés. Ce n’est pas important maintenant, parce que quelque eut été votre choix, vous restez libres à tout instant, et vous pouvez décider maintenant et vite d’appartenir à Dieu. De ceci nous parlerons encore.

Donc, abandonnez vos interprétations et vos jugements, et mettez devant Dieu Trin et Un toute votre vie, du moment de la conception jusqu’à aujourd’hui. Offrez-Lui tous les choix que vous avez faits dans la vie, qu’ils soient bons ou mauvais et demandez-Lui que son amour traverse toute votre existence, et la renouvelle. Dites-Lui que vous l’aimez et que vous avez confiance en lui, que vous désirez vivre sous son regard. Sa lumière vous inondera et rien ne pourra vous troubler. Je vous aiderai à comprendre les pas que vous devrez faire pour être des créatures nouvelles, je vous le promets. Ayez foi et vous verrez le miracle d’une existence nouvelle, parce que la vie de chacun de vous est un prodige, et comme telle elle doit se montrer à tout l’univers.

Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. »

 

[1] cf. Message de Jésus de novembre 2011 publié sur ce site

[2] cf. « Au-delà de la grande barrière » au ch. 13. Le titre en italien de ce livre est « Oltre la grande barriera », le livre est disponible dans les langues suivantes : anglais (format électronique), croate, tchèque, espagnol et portugais. La traduction française est en cours.

[3] J’ai parlé en détail du rapport entre l’esprit, l’âme et le corps dans le livre « Au-delà de la grande barrière » au ch. 13.

[4] cf. Jg 13, 2-5 ; Jr 1, 4-10 ; Lc 1, 5-25. 57-66

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s