Les choses anciennes sont passées (2 Co 5,17)

Chers lecteurs,

comme vous savez, Jésus nous a guidés, à travers ses messages, à partir du mois de septembre 2010. Il a conclu un cycle avec le message du 23 septembre 2011, dont le titre est : « Je vous enverrai le Défenseur, l’Esprit de vérité. » [1] dans lequel il a promis entre autres que l’Esprit Saint nous guidera d’une manière spéciale. Avec le message qui suit, l’Esprit Saint commence à nous instruire, comme cela a été promis par Jésus.

Cristo Re

Qu’est-ce que cela veut dire ? Jésus se retire-t-il de son peuple ? Non, au contraire ! Cela veut dire que Jésus agira dans la puissance de l’Esprit Saint et, avec l’Esprit Saint, il conduira l’humanité au Père. Jésus manifestera sa puissance de Seigneur de l’univers, qui vit dans la gloire du Père, où il veut conduire l’humanité disposée à le suivre. Il commence un chemin qui conduira l’humanité au niveau plus haut. Ceci est très bien exprimé dans le passage de l’évangile de Luc, [2] qui cite le prophète Isaïe :

« L’Esprit du Seigneur est sur moi ;

parce qu’il m’a consacré par l’onction,

pour porter la bonne nouvelle aux pauvres.

Il m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance

et aux aveugles le retour à la vue,

renvoyer en liberté les opprimés,

proclamer une année de grâce du Seigneur. »

Comment Jésus accomplira-t-il tout cela ? Avec la puissance de l’Esprit Saint il guérira l’esprit corrompu de l’humanité, il le renforcera pour qu’il rejette lui-même la corruption et qu’il renaisse. Le Seigneur pourra faire ceci, grâce à la puissance de l’Esprit Saint, seulement dans l’esprit des hommes disposés à se laisser transformer et élever. Ainsi comme Jésus est ressuscité du tombeau dans la puissance de l’Esprit Saint, de même, avec la même puissance la possibilité de sortir de la corruption sera donnée à l’humanité.

Dans le message qui suit, l’Esprit Saint nous conduit à Jésus Christ, Seigneur de l’univers et avec Jésus au Père. Il nous explique quelle est l’attitude à prendre pour être impliqués dans l’action omnipotente de la Très Sainte Trinité.

L’Esprit Saint nous garantit le fruit de cette élévation : « Je vous assure que si l’humanité entière de la Terre se repentait, si elle reconnaissait et acceptait Jésus-Christ, en s’offrant à lui elle pourrait combler rapidement la distance physique et spirituelle qui la sépare des hommes fidèles à Dieu. »

L’Esprit Saint avec Jésus Christ, nous instruira dans notre âme et nous confirmera dans la vérité. Il donnera à tous les hommes une grande occasion pour le connaître ; il délivrera l’humanité de l’oppression de l’esprit du mal, des déviations, des confusions et des séductions qui se répandent sur la Terre comme dans d’autres parties de l’univers.

Dans le message du 8 septembre 2011 [3], Jésus conclut en disant : « Dieu est prêt. Même les instruments qu’il a choisis pour vous aider sont prêts ; maintenant cela vous incombe. »

Très chers lecteurs, permettez-moi de vous poser certaines questions, de la même façon que je me les suis posées :

Etes-vous prêts à :

  • Comprendre et vivre ce projet de Dieu ?
  • Le diffuser et le témoigner ?
  • Former des noyaux (ou cellules) qui à leur tour sont disposés à vivre ce projet et à le témoigner ?

L’humanité commencera à s’élever aussi grâce à chacun de vous, et vos yeux révéleront un grand espoir dans l’accomplissement des promesses de Dieu.

La maison d’édition « Luci dell’Esodo » (« Lumières de l’Exode ») sera à votre disposition, si vous voulez adhérer à ce projet, pour répondre à vos questions et pour vous accompagner par la prière.

Que le Seigneur vous bénisse et vous accompagne.

 

Message de l’Esprit Saint du 6 novembre 2011

« Je vous salue, très chers enfants ! Je vous salue vous qui croyez en Dieu Trin et Un, qui avez accueilli Jésus Christ et l’aimez. Vous êtes enfants de Dieu, nés de l’Esprit et vous n’êtes plus exposés à la domination de la chair et de la matière. Je salue aussi ceux qui ne croient pas ou qui ont du mal à croire ; vous aussi vous êtes enfants de Dieu, mais vous devez encore le découvrir et le comprendre pour être heureux. Je salue et je bénis l’humanité entière de la Terre, qui est serrée dans de grandes tribulations, mais qui est appelée à renaître dans le Christ, à être transformée et à entrer dans la nouvelle création.

Je viens à vous au nom du Jésus parce que le Père m’envoie pour accomplir ce qui m’incombe : vous instruire, vous défendre et garder en vous la vie, cette vie que je communique à tout l’univers. Je viens vous parler de Dieu et des choses de Dieu, de Jésus et de son amour, pour que vous puissiez trouver la route qui conduit au Christ et, à travers lui, connaître le Père. Si vous serez dociles à mes paroles et les mettrez en pratique, vous ferez de grands pas dans le chemin spirituel, et je vous accompagnerai vers la pleine compréhension de ce qui vous sert pour être de nouvelles créatures. N’ayez pas peur et suivez-moi, laissez-moi vous conduire dans les profondeurs de Dieu.

Je commence mon entretien avec vous, en partant d’un point central, qui est celui-ci : DIEU EST LA VIE ; tout ce qui existe a été créé par Dieu, et peut continuer à exister seulement s’il demeure en Dieu. Celui qui accepte cette vérité, vit dans la conscience et dans la liberté des enfants de Dieu. Celui qui la refuse, ne vit pas une vie authentique, et finit dans les ténèbres de l’ignorance et de l’esclavage.

Dieu est Trin et Un : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l’Esprit Saint agissent à l’unisson dans leur originalité. Chacune des Trois Personnes a une action spécifique qui, toutefois, conflue dans une action unitaire plus ample, ininterrompue et sublime, celle de la Très Sainte Trinité. De cette façon l’œuvre du Père, s’harmonise et se complète avec celle du Fils et de l’Esprit Saint, sans superpositions ni interférences. L’action trinitaire, qui est créatrice, rédemptrice et sanctifiante, est la force la plus grande présente dans l’univers, de laquelle prennent vigueur toutes les lois spirituelles et physiques qui gouvernent la création.

La vie de chacun de vous est enracinée dans cette vérité : vous avez étés créés par Dieu [4] et vous êtes des créatures. Il ne vous a pas créés pour vous exploiter parce qu’il n’a besoin de rien : Dieu se suffit à soi-même. Il vous a créés par amour, pour que vous partagiez son immense vie et sa gloire. Dieu ne garde jamais rien pour lui, il ne se renferme pas en soi-même, mais il laisse s’écouler librement sa puissance. L’écoulement de sa force génère la vie. Dieu est la vie et donc il crée ; s’il ne créait pas il ne serait pas Dieu.

Dieu est au-dessus de tout autre être, parce qu’il est le Créateur ; toutefois, il ne se place pas comme un patron face à ses créatures. Au contraire, il est un père attentionné qui soutient avec amour tous les êtres vivants, en leur donnant ce dont ils ont besoin. Non seulement : en créant les anges et les hommes, les créatures les plus sublimes, il leur a donné la pensée, l’intelligence et la connaissance. Il a disposé qu’ils collaborent avec lui, et il leur a confié un service très important en faveur de la création tout entière. Malgré cela, Dieu reste Dieu ; son intelligence et sa force demeurent très au-dessus de celle des autres êtres vivants.

Vous êtes appelés à collaborer avec Dieu, mais vous n’êtes pas comme Dieu, vous êtes par contre des créatures limitées. Dieu vous a mis une limite. C’est la limite structurelle, ou de la créature que chaque être vivant, du plus petit au plus grand, porte en soi parce que cela fait partie de sa structure elle-même, et c’est ce qui distingue nettement la créature du Créateur. Dieu n’a pas fait cela pour vous humilier, mais pour vous protéger et vous empêcher de nuire à vous-même et aux autres créatures. En effet les lois qui gouvernent l’univers sont des lois puissantes, infaillibles et sublimes ; seulement l’intelligence de Dieu peut en cueillir l’entière portée et en régler l’efficacité. Seul l’amour de Dieu peut faire en sorte que les lois de la vie agissent en faveur et non contre les créatures. Dieu communique progressivement à l’homme la connaissance de ces lois. Plus l’homme est fidèle à Dieu, plus il reçoit l’intelligence de son Créateur ; plus l’esprit d’une créature est élevé, plus Dieu accorde la connaissance, comme dans le cas des anges, qui sont des esprits très purs.

Dieu n’est pas jaloux de sa sagesse, au contraire, il l’accorde volontiers à ceux qui sont ses amis. A ses enfants bons et fidèles, Dieu donne le pouvoir de comprendre et d’intervenir sur les lois de la création, parce qu’ils agissent soumis à Dieu, en harmonie avec lui, et avec amour envers toutes les créatures. En tel cas, la limite structurale n’est pas d’obstacle à la connaissance. Ceci est le cas des hommes des autres planètes, qui n’ont pas commis le péché originel, [5] et qui ont compris et accepté que Dieu est au-dessus de tout et de tous. C’est pour cela qu’ils restent des créatures limitées à l’égard de Dieu, mais la grâce divine fait en sorte que la limite de la créature ne soit pas d’obstacle à l’accomplissement de leur mission, étant entièrement fidèles à Dieu et dénués d’égoïsme. Toutefois la connaissance de l’homme ne peut jamais dépasser celle de Dieu, parce que comme je vous l’ai dit, Dieu reste Dieu.

Comprenez que l’usage déformé des lois de la vie, provoquerait des dégâts immenses à la création ; la puissance qui découle de telles lois deviendrait une arme létale dans les mains de qui ne les connaît pas ou, pire, de qui souhaite les exploiter à son avantage. Personne ne peut jouer avec les lois de la vie. Si Dieu ne mettait pas une limite à ses créatures, l’univers courrait de graves dangers.

Il est nécessaire que vous compreniez et que vous acceptiez d’être des créatures. Si vous ne le faites pas, vous déviez inévitablement vers l’égoïsme et l’égocentrisme. Lucifer n’a pas accepté d’être une créature. Il voulait être comme Dieu, ou mieux, au-dessus de Dieu. Il n’a pas accepté sa limite parce qu’il n’a pas compris l’amour de Dieu, et il ne l’a pas accueilli en soi. Il a voulu forcer l’ordre établi par le Créateur, en allant au-delà de la frontière établie par Dieu, et il est tombé ruineusement. Détaché de Dieu, il a utilisé de façon mauvaise la connaissance acquise en tant qu’ange, en provocant la ruine de beaucoup d’êtres vivants.

Lucifer a trompé une partie de l’humanité, et beaucoup d’hommes, parmi lesquels vos ancêtres, lui ont fait confiance. Ces hommes savaient bien qu’ils étaient des créatures, et de ne pas pouvoir être comme le Créateur. Mais Lucifer les a persuadés de se rebeller à Dieu, en les convainquant que de cette façon ils auraient annulé pour toujours leur limite, et qu’ils seraient devenus comme Dieu. Comme Lucifer, vos ancêtres n’ont pas accepté leur limite en tant que créature, en se causant beaucoup de douleurs ainsi qu’à leurs descendants. Avec ses mensonges, Lucifer a créé chez les hommes une fausse image de Dieu, celle d’un tyran qui souhaite rendre esclaves ses créatures. Il a induit vos ancêtres à s’allier avec lui, pour obtenir la connaissance qui les aurait rendus égaux à Dieu.

La tromperie de Lucifer continue encore aujourd’hui parce que toujours beaucoup d’entre vous n’acceptent pas d’avoir été créés et d’être des créatures limitées. Ils s’appuient sur le démon pour enlever leur limite et être forts et vainqueurs. Ils croient ainsi pouvoir dominer l’univers et les créatures, et ils violent constamment les lois de la vie. Les dommages qu’ils provoquent par leur comportement vous les avez sous les yeux : souffrances, maladies, catastrophes naturelles et spirituelles de toute sorte, qui vous affligent et vous tourment.

Après le péché originel, l’humanité s’est divisée : une partie est restée fidèle à Dieu et l’autre non. Vos frères de l’univers qui sont restés fidèles, se sont appuyés totalement sur Dieu, ils ont cru en son amour et en sa bonté, et ils ont progressé dans la connaissance de façon admirable dans chaque domaine. Leur degré de civilisation est très au-dessus du votre, mais ils continuent à se sentir créatures, limitées et qui ont besoin de l’aide de Dieu, de sa force et de son intelligence ; ils sont dociles et sincères, c’est pour cela qu’ils obtiennent de Dieu une intelligence de la réalité qui se développe continuellement.

La partie de l’humanité rebelle, y compris la vôtre, a continué obstinément à refuser le vrai Dieu. Sur la Terre, vos ancêtres, alliés avec Lucifer, l’ont adoré, directement ou sous les aspects de faux dieux, pour obtenir ce qu’ils désiraient tellement : la connaissance qui les aurait rendus comme Dieu. Pauvres hommes ! Rompu le lien avec le vrai Dieu, ils restaient de toute façon des créatures fragiles ; les promesses de Lucifer ne se réalisaient pas, au contraire, au lieu de devenir comme Dieu, vos ancêtres étaient tombés sous le joug du démon.

Votre humanité avait besoin de quelqu’un capable de briser le joug de Lucifer, et d’indiquer à nouveau la bonne route. Il fallait un Libérateur capable d’effacer l’ancienne faute et rétablir le rapport avec Dieu ; il fallait Témoin qui parle de façon authentique de la vie divine. Il vous fallait un Sauveur. Il avait été promis à vos pères, tout de suite après leur chute, et le Sauveur Jésus Christ, Fils de Dieu, est venu sur la Terre. Ici il s’est incarné, il est mort et ressuscité, une fois pour toutes, en faveur de tous les hommes de l’univers.

La venue de Jésus Christ sur la Terre, a marqué un tournant décisif et définitif dans l’histoire de l’humanité présente dans tout l’univers. Décisif parce que :

  • Jésus s’est manifesté comme l’unique VOIE qui conduit au vrai Dieu, et il a effacé les voies tortueuses du Mal, il a confondu toutes les stratégies du démon destinées à tromper l’homme.
  • Il est venu comme VERITE et a révélé la réalité de Dieu et les mensonges de Lucifer, en les montrant aux hommes pour ce qu’ils sont ;
  • Il s’est présenté comme VIE, en effaçant le pouvoir de la mort, qui est le degré le plus haut de la corruption, le fruit le plus amer du péché original. La mort existe encore, c’est vrai, mais il n’en sera pas ainsi pour toujours : à la fin des temps, elle devra céder le pas à la vie sans fin, parce que Jésus est mort et ressuscité, et il a enlevé à la mort le pouvoir de détruire l’homme. L’homme craint la mort, et cette peur est à l’origine de toutes les autres peurs. Lucifer a su exploiter à son avantage la peur de l’homme face à la mort. La plus grande limite de la créature est vraiment la mort ; Lucifer a inculpé Dieu de la mort des hommes et il leur a promis de les rendre immortels, en échange de leur alliance. Par sa mort et résurrection, Jésus a enlevé à la mort le pouvoir de vous terroriser. Maintenant vous savez qu’en lui vous pouvez franchir la barrière de la mort, et qu’elle n’est pas éternelle ; elle ne peut pas toucher votre esprit ; elle touche votre corps, jusqu’au moment où, à la fin des temps, vous ressusciterez et que la mort sera détruite pour toujours. [6]

La venue de Jésus a introduit l’humanité dans la phase définitive de son histoire parce que :

  • A partir de Jésus Christ l’humanité s’est acheminée vers la fin des temps, ce qui ne signifie pas de catastrophes, mais la réalisation des plans de Dieu. La fin des temps est la fin des choses anciennes et le début d’une nouvelle réalité ; c’est la transformation de l’humanité et de toute la création à l’image du Christ glorieux qui a dépassé chaque barrière, y compris celle de la mort.

Votre appartenance à Jésus Christ et votre sincère donation à lui sont la garantie d’une vie transformée et victorieuse sur le mal, d’un chemin sûr vers la connaissance de Dieu et de la réalité telle qu’elle est en Dieu. Jésus a ouvert devant chacun de vous un espace nouveau, un angle visuel juste, à partir duquel il est possible d’accueillir l’action de Dieu et d’y participer, non comme des esclaves qui exécutent des ordres, mais comme des fils. En acceptant de mourir et de ressusciter pour vous, il a fait de vous ses frères et des fils de Dieu. Maintenant vous pouvez rester face à face avec Dieu sans crainte et présenter votre dignité et grandeur, pour accomplir efficacement la mission qui vous est confiée, celle de soutenir, avec le Créateur, la vie de l’univers. Oui, c’est votre vie qui, unie à celle de Dieu, soutient la création entière, si vous êtes capables d’immerger votre être en Dieu, en reconnaissant que vous êtes ses créatures. La vie de chacun de vous est irremplaçable dans les plans du Créateur !

Jésus Christ a été obéissant au Père jusqu’à la mort. En se faisant homme, il a accepté de prendre sur soi la limite des créatures excepté le péché, il l’a portée sur la croix et l’a gagnée avec la résurrection.[7]

Avec son sacrifice, Jésus a remis votre situation au même niveau de celle des hommes qui sont restés fidèles dès le début. Vous aussi, si vous accueillez et aimez Jésus Christ et lui offrez sincèrement votre vie, vous pouvez dépasser votre limite. Vous pouvez arriver à la connaissance de Dieu et de la réalité, et comprendre les lois de l’Esprit qui gouvernent la vie. Même si la différence de connaissance entre vous et vos frères fidèles de l’univers est très grande, toutefois vous et eux avez maintenant les mêmes opportunités, parce que vous êtes tous fils de Dieu, qui ont la même dignité devant le Père. Mais il faut que vous acceptiez d’appartenir à Jésus Christ et, grâce à lui, au Père dans la puissance de l’Esprit Saint. Je vous assure que si l’humanité entière de la Terre se repentait, si elle reconnaissait et acceptait Jésus-Christ, en s’offrant à lui elle pourrait combler rapidement la distance physique et spirituelle qui la sépare des hommes fidèles à Dieu. 

Beaucoup d’entre vous se demandent comment faire pour appartenir vraiment au Christ. Je vous réponds qu’il faut lui offrir la vie. Seulement l’offrande de votre vie vous introduit pleinement dans la vie de la Très Sainte Trinité. Je vous explique pourquoi : la donation de vous-même à Jésus vous permet de lui confier votre limite de créatures. Jésus le prend sur soi et le plonge dans sa mort et sa résurrection en vous unissant étroitement à lui pour élever son offrande et la vôtre à Dieu le Père, qui vous accueille avec Jésus et m’envoi à vous. Je descends sanctifier votre offrande, en vous unissant encore plus au Fils. Alors, du Cœur du Christ s’écoule en vous sa vie et sa puissance, victorieuse sur la mort. Ainsi, de victoire en victoire vous voyez tout votre être se transformer, parce que l’homme matériel qui est la partie dominante en vous cède graduellement la place à l’homme spirituel, qui est en vous, mais qui doit être réveillé par l’amour et l’action de Dieu Trin et Un.

Je vous pose maintenant quelques questions, qui peuvent être des occasions de réflexions et de prière, personnelle e communautaire :

  • Qui est pour vous Jésus Christ ? Le Roi de l’Univers ou Jésus de Nazareth ? Ne vous émerveillez pas de cette question : beaucoup de chrétiens n’ont plus la perception claire de qui soit Jésus. Il reste une figure distante, que l’on connaît par ouï-dire plus que par expérience personnelle. Une figure fanée par le temps, aussi bien que les personnages de l’histoire, que l’on étudie à l’école et que l’on oublie dès que l’on referme les livres. Jésus ne vit pas dans les livres, même s’ils sont beaux et parlent de lui : Jésus vit dans votre esprit.Il n’est pas renfermé dans une période de votre histoire, mais il vit éternellement, et il est le même depuis toujours parce qu’il est Dieu. Il continue à agir dans votre histoire, maintenant comme avant ; il ne s’est pas arrêté en Palestine, mais il est monté au ciel et est assis à la droite du Père ; il est le Seigneur de l’univers. Il n’est pas un personnage mais une Personne, la Deuxième Personne de la Très Sainte Trinité. En êtes-vous conscients ?
  • Savez-vous que Jésus Christ vous conduit au Père ou il vous suffit simplement prier Jésus ? Si vous ne comprenez pas que Jésus vit pour le Père et désire vous conduire au Père, vous n’avez pas tout à fait compris son œuvre. Beaucoup de chrétiens voient Jésus dans son aspect de crucifié souffrant, et s’arrêtent pour le plaindre ou lui demander du réconfort dans les tribulations de la vie. Ceci n’est certainement pas incorrect, parce que Jésus a été vrai Homme, souffrant sur la croix ; il est aussi l’homme des douleurs, qui connaît bien votre souffrance et celle du monde, et qui vous aide à porter vos croix. Toutefois, il faut faire un pas au-delà : il faut regarder aussi sa résurrection et son ascension au ciel.

En ressuscitant, Jésus a rétablie la suprématie de la vie sur la mort, en rendant visible de façon évidente la puissance du Père le Créateur qui vit et triomphe dans le Fils Rédempteur, en celui qui sauve de la mort la création entière. Jésus est monté au ciel et est assis à la droite du Père, et il intercède pour l’humanité entière. Ceci veut dire que l’œuvre de Jésus ne s’achève pas avec ce qu’il a fait sur Terre, mais s’étend dans le temps et dans l’espace, pour toute l’éternité. Il est toujours en action pour conduire son peuple vers la vraie terre promise, qui est la nouvelle création. C’est une dimension éternelle et pure, dans laquelle l’humanité entière, finalement recentrée dans le Christ et unie à lui, sera introduite à la fin des temps.

  • Savez-vous que le Père et le Fils agissent toujours dans la puissance de l’Esprit Saint ? L’action des deux est inséparables de mon action. Tout ce que le Père et le Fils désirent, ils le réalisent grâce à l’Esprit Saint. Je procède du Père et du Fils, parce que je suis envoyé à accomplir ce que le Père et le Fils veulent. Je ne suis pas cependant un simple exécutant d’ordres, mais moi-même je suis Dieu. C’est pour cela que mes désirs coïncident parfaitement avec ceux du Père et de Jésus. Je scrute les profondeurs de chaque être vivant mais, avant tout, je scrute les profondeurs de Dieu ; pour cela je connais les désirs du Père et du Fils, qui sont mes mêmes désirs, et je possède la puissance divine pour les réaliser. Dieu n’aurait pas pu confier à aucune autre créature la pleine réalisation de sa volonté, sinon à soi-même ; aucune créature bien que bonne, ne pourrait contenir toute la puissance de la pensée de Dieu, ni son immense force. Je suis la Troisième Personne de la Très Sainte Trinité ; en moi et par moi se réalise parfaitement la volonté divine trinitaire. Malheureusement beaucoup de chrétiens m’ignorent, et comme cela ils ne me permettent pas d’agir pleinement en eux ; mais si je n’agis pas en vous, difficilement vous réussirez à comprendre et à mettre en pratique la volonté de Dieu. Je vous demande de vous unir au Père et au Fils.

Pour le moment nous nous arrêtons ici. Je désire que vous réfléchissiez sur les choses que je vous ai dites et que vous vous abandonniez docilement à mon action ; je vous entourerai de ma puissance pour vous offrir à la Très Sainte Trinité.

Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. »

 

[1] Message publié sur ce site le 31 octobre 2011

[2] cf. Lc 4, 18-19

[3] Message du titre « Le futur de mon peuple » publié sur ce site le 7 octobre 2011

[4] L’Esprit Saint m’a expliqué que quand il utilise le terme « Dieu » il fait référence à la Très Sainte Trinité

[5] J’ai parlé des habitants des autres planètes dans mon livre « Au-delà de la grande barrière » ed. Luci dell’Esodo au ch. 6. Le titre original de ce livre est « Oltre la grande barriera », le livre est disponible dans les langues suivantes : anglais (format électronique), croate, tchèque, espagnol et portugais. La traduction française est en cours.

[6] cf. Jn 14

[7] cf. Ph 2, 1-11

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s